Fête de la tielle à Sète

J'ai découvert la tielle depuis que je suis dans l'Hérault et je dois dire que je suis conquise par sa saveur. 

Il est intéressant de constater que le goût de la tielle varie selon la préparation. Elle peut se manger froide mais moi je la préfère tiède. Elle peut également être pimentée, ce que j'apprécie particulièrement (cela vient sans doute de mes années passées en Asie du sud est).

C'est à Sète que la tielle fut créée mais elle est dérivée d'une recette italienne et son nom vient de celui du plat utilisé pour la cuire, la Tiella (en napolitain). A l'époque elle permettait aux pêcheurs d'avoir un repas complet qui se conservait quelques jours.

Ayant repéré sur internet une fête de la tielle à Sète, j'y suis donc allée dans l'optique de me régaler mais aussi de rencontrer des associations et producteurs pour mettre en place des ateliers lors des séjours de Belle Tourisme. J'ai appris ainsi que c'était la fête nationale de la gastronomie à cette date (samedi 26 septembre 2015).

Une bien belle matinée sur la place principale Aristide Briand, rythmée par l'animation musicale d'un artiste local aux textes plein d'humour et par les rencontres avec les locaux. J'ai assisté à l'atelier de cuisine pour les enfants dirigé par le président de l'APGS, association pour la promotion de la gastronomie sétoise (je vous parlerai de la macaronade, autre recette locale, une autre fois) et ce fut très amusant mais aussi formateur. 

La tielle existe en plusieurs tailles et on a eu droit à une tentative de record mondial de la plus grande tielle de Sète. J'ai donc appris ce jour-là que c'était une des fiertés sétoises (parce qu'il y a beaucoup d'autres...) et j'ai aimé ce trait de caractère des habitants de l'île singulière.

Le même jour j'ai failli croiser à Sète Antoine de Maximy ("J'irai dormir chez vous") qui était là pour son émission en direct. Mais il est venu l'après-midi et moi j'en suis partie à midi. Dommage, cela aurait pu être une façon de promouvoir Belle Tourisme devant une belle audience!